L'Empire Des Anges

Forum de L'Empire Des Anges [ Uni 67 (ex 18) ]
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faites la suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
GOD HAND
Le flood tue
avatar

Nombre de messages : 4603
Age : 27
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mer 5 Nov - 23:30

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commenca par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Jeu 6 Nov - 0:57

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commenca par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait meme carrement la classe.

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
GOD HAND
Le flood tue
avatar

Nombre de messages : 4603
Age : 27
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Faites la suite   Sam 8 Nov - 1:06

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commenca par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait meme carrement la classe. apres tout ça il décidas de se suicider et il sauta sous un train ce qui fit qu'il fut pulveriser mais un diabolique scientifique rassembla des morceau de...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Dim 9 Nov - 1:36

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commenca par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait meme carrement la classe. apres tout ça il décidas de se suicider et il sauta sous un train ce qui fit qu'il fut pulveriser mais un diabolique scientifique rassembla des morceau de son cadavre pour le faire revenir à la vie ...

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
KingKong
Guide du flood
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 32
Localisation : Lyon les souches en Basse-Loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Dim 9 Nov - 4:58

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commença par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait même carrément la classe. après tout ça il décidas de se suicider et il sauta sous un train ce qui fit qu'il fut pulvérisé mais un diabolique scientifique rassembla des morceau de son cadavre pour le faire revenir à la vie ...

Ça y est! c'était fait, le monstre prenais vie doucement, ses premières paroles fut des plus horribles :" aghagha ghagha"; Mais là n'était pas le pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Dim 9 Nov - 14:36

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commença par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait même carrément la classe. après tout ça il décidas de se suicider et il sauta sous un train ce qui fit qu'il fut pulvérisé mais un diabolique scientifique rassembla des morceau de son cadavre pour le faire revenir à la vie ...

Ça y est! c'était fait, le monstre prenais vie doucement, ses premières paroles furent des plus horribles :" aghagha ghagha"; Mais là n'était pas le pire , d'innombrables litres de pus s'écoulaient en continu par l'uretre de la creature, lui faisant emettre des rales rauques parsemés de rires fanatiques

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
KingKong
Guide du flood
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 32
Localisation : Lyon les souches en Basse-Loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Dim 9 Nov - 15:51

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commença par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait même carrément la classe. après tout ça il décidas de se suicider et il sauta sous un train ce qui fit qu'il fut pulvérisé mais un diabolique scientifique rassembla des morceau de son cadavre pour le faire revenir à la vie ...

Ça y est! c'était fait, le monstre prenais vie doucement, ses premières paroles furent des plus horribles :" aghagha ghagha"; Mais là n'était pas le pire , d'innombrables litres de pus s'écoulaient en continu par l'uretre de la creature, lui faisant emettre des rales rauques parsemés de rires fanatiques. Il n'arrêtait pas d'hurler "JE VOUS METS DES CROUTES AVEC LE PUE??? LE PUE JE VOUS LE METS DANS UN BOL???"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Lun 10 Nov - 1:15

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commença par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait même carrément la classe. après tout ça il décidas de se suicider et il sauta sous un train ce qui fit qu'il fut pulvérisé mais un diabolique scientifique rassembla des morceau de son cadavre pour le faire revenir à la vie ...

Ça y est! c'était fait, le monstre prenais vie doucement, ses premières paroles furent des plus horribles :" aghagha ghagha"; Mais là n'était pas le pire , d'innombrables litres de pus s'écoulaient en continu par l'uretre de la creature, lui faisant emettre des rales rauques parsemés de rires fanatiques. Il n'arrêtait pas d'hurler "JE VOUS METS DES CROUTES AVEC LE PUE??? LE PUE JE VOUS LE METS DANS UN BOL???" Ne sachant que repondre, le savant saisi une pelle et frappa le monstre violement, ce qui le fit éclater dans un feux d'artifice de perles étincelantes. Desespéré, le savan chevaucha sa motocrotte d'urgence pour tenter de les ramasser...

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
KingKong
Guide du flood
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 32
Localisation : Lyon les souches en Basse-Loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Lun 10 Nov - 1:28

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commença par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait même carrément la classe. après tout ça il décidas de se suicider et il sauta sous un train ce qui fit qu'il fut pulvérisé mais un diabolique scientifique rassembla des morceau de son cadavre pour le faire revenir à la vie ...

Ça y est! c'était fait, le monstre prenais vie doucement, ses premières paroles furent des plus horribles :" aghagha ghagha"; Mais là n'était pas le pire , d'innombrables litres de pus s'écoulaient en continu par l'uretre de la creature, lui faisant emettre des rales rauques parsemés de rires fanatiques. Il n'arrêtait pas d'hurler "JE VOUS METS DES CROUTES AVEC LE PUE??? LE PUE JE VOUS LE METS DANS UN BOL???" Ne sachant que repondre, le savant saisi une pelle et frappa le monstre violement, ce qui le fit éclater dans un feux d'artifice de perles étincelantes. Desespéré, le savan chevaucha sa motocrotte d'urgence pour tenter de les ramasser...mais il tomba et mourut bêtement parce qu'il n'avait pas de casque...


The End
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Lun 10 Nov - 1:51

Il était une fois un petit qui avait cassé son verre de sky. Fou de rage,il sorti de sa poche un autre verre (deux fois plus grand) et demanda au robinet magique d'aller faire du breuvage magique. Le robinet repondit : "impossible car il me faudrai du jus d'aisselle de Laure Manaudou."
Le petit Jean-Yves décida alors de se rendre à la piscine olympique de Lyon les Souches en Basse-Loire pour y trouver le vieux cul de Laure Manaudou. Ce cul ne semblait pas dans son assiette, autrefois ferme, il apparaissait fletri. Ronchonnant dans sa barbe, le cul aperçu le petit JeanYves qui s'ecriait "Monsieur cul ! Monsieur cul ! Il me faut du jus de cul! Il me faut du jus de cul ! !". Et le cul de lui repondre "Scrogneugneu, mais par ma moustache, pourquoi donc ?" Petit JeanYves se sentait mal, cette odeur lui rappella l'odeur de son grand père incontinent qui jadis lui emplissait les narines, le forçant à rendre tripes et boyaux.Bien affaibli par tout ces souvenirs, JeanYves renonça au jus de cul de Laure Manaudou. Tout penaud, il retourna voir le robinet magique lorsqu'en chemin il eut une idée! "Bon sang mais c'est bien sur, c'était du jus de foune que voulait le robinet !!"
JeanYves s'en alla alors voir son amie Armelle le mutant Tornatore. Il traversa buissons, boiseries et autres montagnes pour enfin arriver à son but : le fossé saint-julien ou s'amasse putes et troubadours en tout genres. "Prout !" cria un cul près de lui, il n'était pas en securité au milieu de cette bande de culs pourris. Déspéré, il décida de fuir quand soudain la grosse silhouette bourletteuse d'Armelle apparu, elle portait une jupe courte, des talons et proposa à Jean Yves une nuit de folie. Effrayé quoique flatté, Jean-Yves frémit, n'était-il pas un peu jeune ? qu'à cela ne tienne, le petit Jean Yves était tellement excité à l'idée de passer la nuit avec la séduisante Armelle qu'il fit une grosse tâche (ou plutôt une trace) sur son calçon dédicacé par Alain Cotta. Vert de honte, il prit ses cliques et ses claques et une grosse baffe d'Armelle qui était trop vexée que ce caleçon eut plus d'importance qu'elle dans les yeux de Jean-Yves.
Notre petit copain alla alors se mettre le tricotins pour ce sodomiser une femelle Kukrapok avec une jambe en Patrick Duffy et un bras en céleri. Le problème n'était pas là, ses couilles étaient vides mais son verre l'était encore plus, il lui fallait du jus de foune. Il arpentait les sentiers, songeur : "j'étais à deux doigts de la tourte aux poils d'Armelle" se lamentait-il "tellement riche en viande, j' aurais pu avoir du jus à n'en plus pouvoir!". S'en était trop, il éclata en larmes, urinant de rage. Mais soudain l'esprit du robinet magique apparu : "allons jean-yves" dit le robinet "tu fais une sacrée fontaine pour pas grand chose ! c'est du jus d'aisselles de Patrick Fiori qu'il me faut ! Rappelles toi !!" Un sourire radieux illumina alors la moustache du petit jean-yves : "Bon Sang mais c'est bien sur! Cela me rappelle un extrait de mon livre préféré Têtes de Turc qui disait que quand la parabole des aveugles fait face à l'eglise, il faut manger les couilles du porck !" Le moral du petit jean yves était remonté comme une pendule, il s'enquit de dessiner une image afin de l'analyser : Il commença par donner les lignes directrices de cette image et remarqua l'importance de l'utilisation de la contre-plongée dans l'image et du contraste haut/bas que donnait cette image, image qu'il ne voyais avec ces lunette de soleil alors qu'il faisais nuit mais que tellement il maitrise que c'était pas grave et qu'il avait même carrément la classe. après tout ça il décidas de se suicider et il sauta sous un train ce qui fit qu'il fut pulvérisé mais un diabolique scientifique rassembla des morceau de son cadavre pour le faire revenir à la vie ...

Ça y est! c'était fait, le monstre prenais vie doucement, ses premières paroles furent des plus horribles :" aghagha ghagha"; Mais là n'était pas le pire , d'innombrables litres de pus s'écoulaient en continu par l'uretre de la creature, lui faisant emettre des rales rauques parsemés de rires fanatiques. Il n'arrêtait pas d'hurler "JE VOUS METS DES CROUTES AVEC LE PUE??? LE PUE JE VOUS LE METS DANS UN BOL???" Ne sachant que repondre, le savant saisi une pelle et frappa le monstre violement, ce qui le fit éclater dans un feux d'artifice de perles étincelantes. Desespéré, le savan chevaucha sa motocrotte d'urgence pour tenter de les ramasser...mais il tomba et mourut bêtement parce qu'il n'avait pas de casque... Morale ironique et funeste, le cadavre roula jusqu'aux poils carbonisés du petit jean-yves. Dans un fracas de tonnere, "PaTapRouT" le Genie du Poil apparut. "CouyderaBitedechevalBitedechevrCouydeBufle ...CouyderaBitdebufle !" La formule était prononcée et la moustache du petit jean-yves revint à la vie, se trortillonnant de bonheur. "Il aurait du me raser, hahaha!" s'écria la moustache dans un rire sardonique, "maintenant je serai le maitre du monde !!".Tout était gagné pour la moustache, quand soudain une protestation éclata "Pfrrrrrrrrt pfrrrt pffffrrrrrrrrtt !" , c'était l'anus de jeanYves ainsi qu'un bout d'intestin, ils avaient survecu ! Le combat était inevitable, la moustache se frottait avec vigueur à l'anus pour tenter de l'irriter mais l'anus, aidé par le bout d'intestin soufflait avec violence et vibrait et vibrait, causant des lésions irreversibles dans les organes vitaux de la moustache.C'en était fini. "Je t'ai bien prouté !" s'écria l'anus, et, bras-dessus bras- dessous, l'anus et le bout d'intestin s'en allèrent écrire l'avenir du monde ensemble.

Morale de l'histoire : "si tu veux boire écoutes ton robinet, non à ceux qui se présentent pas"

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.



Dernière édition par Shteklatlafass le Lun 10 Nov - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Lun 10 Nov - 14:31

l'histoire est assez longue et commençait à s'épuiser donc je l'ai cloturée

si tu veux rajouter quelque chose kingkong ou mayers allez y sinon je poste sur le forum du td3 pour en faire profiter les non-présentés

je ferai ça surement demain si rien n'a été rajouté

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
GOD HAND
Le flood tue
avatar

Nombre de messages : 4603
Age : 27
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mar 11 Nov - 17:21

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingKong
Guide du flood
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 32
Localisation : Lyon les souches en Basse-Loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mar 11 Nov - 18:30

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mer 12 Nov - 3:14

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gayment une carotte..

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
KingKong
Guide du flood
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 32
Localisation : Lyon les souches en Basse-Loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mer 12 Nov - 3:25

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mer 12 Nov - 3:58

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
KingKong
Guide du flood
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 32
Localisation : Lyon les souches en Basse-Loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mer 12 Nov - 4:49

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mer 12 Nov - 12:01

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau. Pendant ce temps, Perette se lavait les miches dans un pot au lait

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
KingKong
Guide du flood
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 32
Localisation : Lyon les souches en Basse-Loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Lun 17 Nov - 19:13

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau. Pendant ce temps, Perette se lavait les miches dans un pot au lait. Bien que d'apparence il n'y est aucun rapport, l'interaction de ces deux événements eut pour conséquence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Lun 17 Nov - 19:21

[quote="KingKong"]Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau. Pendant ce temps, Perette se lavait les miches dans un pot au lait. Bien que d'apparence il n'y est aucun rapport, l'interaction de ces deux événements eut pour conséquence que le fromage roula au pieds de Perette qui trébucha et écrasa la petite queue de notre ami le lapin JeanYves. Celui-ci entra dans une colère noire

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
KingKong
Guide du flood
avatar

Nombre de messages : 1369
Age : 32
Localisation : Lyon les souches en Basse-Loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mar 18 Nov - 3:08

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau. Pendant ce temps, Perette se lavait les miches dans un pot au lait. Bien que d'apparence il n'y est aucun rapport, l'interaction de ces deux événements eut pour conséquence que le fromage roula au pieds de Perette qui trébucha et écrasa la petite queue de notre ami le lapin JeanYves. Celui-ci entra dans une colère noire, il se saisit de sa fameuse carotte du plaisir pour s'en aller défourailler le cul de cette Perette, ensuite il enfournerai Perette dans le cul de cet enfoiré de Renard qu'il n'avait jamais aimé!!!!!!!....
.....
........
...Le carnage fut passé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ogame.fr
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mar 18 Nov - 12:43

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau. Pendant ce temps, Perette se lavait les miches dans un pot au lait. Bien que d'apparence il n'y est aucun rapport, l'interaction de ces deux événements eut pour conséquence que le fromage roula au pieds de Perette qui trébucha et écrasa la petite queue de notre ami le lapin JeanYves. Celui-ci entra dans une colère noire, il se saisit de sa fameuse carotte du plaisir pour s'en aller défourailler le cul de cette Perette, ensuite il enfournerai Perette dans le cul de cet enfoiré de Renard qu'il n'avait jamais aimé!!!!!!!....
.....
........
...Le carnage fut passé... ne restait plus qu'un bain de sang dans les feuilles mortes de l'automne. Jamais une telle partouze n'avait autant secoué la foret, le cul de Perette et du Renard s'en trouvaient défigurés à jamais.

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
GOD HAND
Le flood tue
avatar

Nombre de messages : 4603
Age : 27
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Faites la suite   Dim 25 Jan - 13:25

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau. Pendant ce temps, Perette se lavait les miches dans un pot au lait. Bien que d'apparence il n'y est aucun rapport, l'interaction de ces deux événements eut pour conséquence que le fromage roula au pieds de Perette qui trébucha et écrasa la petite queue de notre ami le lapin JeanYves. Celui-ci entra dans une colère noire, il se saisit de sa fameuse carotte du plaisir pour s'en aller défourailler le cul de cette Perette, ensuite il enfournerai Perette dans le cul de cet enfoiré de Renard qu'il n'avait jamais aimé!!!!!!!....
.....
........
...Le carnage fut passé... ne restait plus qu'un bain de sang dans les feuilles mortes de l'automne. Jamais une telle partouze n'avait autant secoué la foret, le cul de Perette et du Renard s'en trouvaient défigurés à jamais. Le lapinou completement vider s'en était mis partout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GOD HAND
Le flood tue
avatar

Nombre de messages : 4603
Age : 27
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Faites la suite   Mer 11 Fév - 1:34

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau. Pendant ce temps, Perette se lavait les miches dans un pot au lait. Bien que d'apparence il n'y est aucun rapport, l'interaction de ces deux événements eut pour conséquence que le fromage roula au pieds de Perette qui trébucha et écrasa la petite queue de notre ami le lapin JeanYves. Celui-ci entra dans une colère noire, il se saisit de sa fameuse carotte du plaisir pour s'en aller défourailler le cul de cette Perette, ensuite il enfournerai Perette dans le cul de cet enfoiré de Renard qu'il n'avait jamais aimé!!!!!!!....
.....
........
...Le carnage fut passé... ne restait plus qu'un bain de sang dans les feuilles mortes de l'automne. Jamais une telle partouze n'avait autant secoué la foret, le cul de Perette et du Renard s'en trouvaient défigurés à jamais. Le lapinou completement vider s'en était mis partout...lui vint l'idée de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shteklatlafass
Hermite du flood
avatar

Nombre de messages : 3977
Age : 32
Localisation : lyon les souches en basse-loire
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Faites la suite   Sam 14 Fév - 20:33

Une fois dans la forêt il y avait un petit lapin nommé JeanYves qui chevauchait gaiment une carotte.Hey nom de dieu qu'il aimé lui collé bien au fond de son cul. Il ne se doutait pas que maitre renard l'épiait, la bite à la main essayant tant bien que mal de fourrer ce putain de fromage qu'il avait gagné en affrontant Jojo le Corbeau. Pendant ce temps, Perette se lavait les miches dans un pot au lait. Bien que d'apparence il n'y est aucun rapport, l'interaction de ces deux événements eut pour conséquence que le fromage roula au pieds de Perette qui trébucha et écrasa la petite queue de notre ami le lapin JeanYves. Celui-ci entra dans une colère noire, il se saisit de sa fameuse carotte du plaisir pour s'en aller défourailler le cul de cette Perette, ensuite il enfournerai Perette dans le cul de cet enfoiré de Renard qu'il n'avait jamais aimé!!!!!!!....
.....
........
...Le carnage fut passé... ne restait plus qu'un bain de sang dans les feuilles mortes de l'automne. Jamais une telle partouze n'avait autant secoué la foret, le cul de Perette et du Renard s'en trouvaient défigurés à jamais. Le lapinou completement vider s'en était mis partout...lui vint l'idée de se croquer 2 3 fougeres pour se changer les idées , il ne se doutait pas que maitre loup

_________________
L'obscurité se cache dans l'ombre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mapoule.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faites la suite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Faites la suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» DBZ la suite par des fans
» Pas de place ! faites place à Lunacade ^^
» DBZ la suite OFFICIEL le 24 Novembre 2008
» La suite en 4 mots
» [Blog] La suite d'une longue histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empire Des Anges :: Taverne-
Sauter vers: